Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Handi Art association loi 1901 - Le Blog

Baisser de 5 euros les apl c'est augmenter les difficultés sociales des plus démunis, la misère se réjouit quand le pauvre a faim

Baisser de 5 euros les APL c'est AGGRAVER les DIFFICULTES sociales des plus démunis.

La misère se réjouit quand le pauvre a faim !

Les Pouvoirs Publics semblent ignorer à quel point le moindre centime, le moindre euro sont une nécessité ABSOLUE pour ceux qui vivent dans la détresse.

Les aides sociales ne sont pas versées pour les nantis, mais pour des gens qui en ont VERITABLEMENT besoin !

Sachez qu'avec 5 euros, une famille peut se nourrir, le KILO de pâtes, on peut le trouver à moins de 1 euro dans certains magasins.

En enlevant CINQ EUROS d'APL aux plus modestes, vous aggravez leur précarité.

Sincèrement, n'avez-vous rien trouvé d'autre que d'appauvrir les pauvres pour remplir les CAISSES DE L'ETAT ?

A t-on déjà vu quelqu'un dont la seule ambition serait de mourir de faim !

Cherchez bien, vous finirez par trouver les astuces véritables pour assainir les COMPTES PUBLICS :

Tout d'abord, l'APL concerne les locataires, mais AUSSI LES BAILLEURS qui ont l'OBLIGATION de louer DECEMMENT en contre partie des aides au logement qu'ils perçoivent, soit directement, soit indirectement, SUPPRIMEZ l'APL aux BAILLEURS INDELICATS, sans pénaliser le locataire, cafards, humidité, problèmes techniques, insalubrité, indécence, etc, en écoutant les plaintes des locataires, dans un délai TRES COURT, les économies seront vites réalisées, PLUS d'APL aux BAILLEURS et quand les logements sont décents, alors les économies se font sur les énergies, le bien vivre, la bonne santé.

Seconde économie : fixer une bonne fois pour toutes des montants de loyers DIGNES DE CE NOM ! Les loyers corrects sont devenus rareté, comment cela se fait-il !

Comment se fait-il que les loyers sociaux soient aussi chers quand le logement a plus de 20 ans ?

J'ai remarqué que bien souvent pour qu'une construction d'immeuble hlm soit contrôlée efficacement, il faut à chaque fois que les médias s'en mêlent, parce que les locataires se plaignent du non respect des règles d'hygiène et de sécurité de leurs logements, fatigués que certains bailleurs sociaux soient à la traîne pour rénover, réparer, mais quand il s'agit d'envoyer le huissier pour 2 mois de loyers impayés, là, les hlm sont rapides.

Les logements sociaux sont financés par les pouvoirs publics, il faut que l'ETAT contrôle où va son argent mais aussi COMMENT son argent est dépensé !

HALTE AU GASPI !

En 2017, il est inouï que l'on puisse vivre dans des logements indécents, insalubres, c'est INACCEPTABLE !

Comment se fait-il qu'une cuisine ouverte soit devenue une pièce habitable, appelée HYPOCRITEMENT pièce à vivre ? Depuis quand dort-on dans sa cuisine ! Et pourquoi pas un WC ouvert, une salle de bains ouverte, une cave ouverte ... à ce compte là, on va vite déraper sur le n'importe quoi, sous prétexte d'une mode inventée par on ne sait qui pour gagner davantage d'argent sur le dos des consommateurs !

Contrôles du travail au noir, dissimulé, trafics de cartes vitales en tout genre, on en a vu d'autres, des gens qui viennent en consultation médicale avec plusieurs cartes vitales en mains ! Sans compter les autres arnaques du même genre !

Réduire le parcours du combattant des personnes précaires pour prétendre recevoir un minimum de solidarité, voilà une économie intelligente et humaniste.

Un autre exemple : pourquoi passer son temps à aller à des rdv dans les services/organismes cap emploi, services sociaux et autres quand on est handicapé et qu'on veut suivre une formation qu'on nous refuse de toute façon ! J'ai là un homme de 25 ans, handicapé qui demande une formation de comptable débutant, à Narbonne, et le voilà propulsé dans les méandres administratifs de rdv stériles où on lui dit qu'il doit d'abord suivre un parcours incohérent mais obligatoire afin de voir si au bout du compte il peut éventuellement prétendre à une formation de comptable débutant, résultat, 6 mois après, cette formation qu'il aurait finie et validée par un diplôme, parce que le système incohérent et très coûteux que les services sociaux et placiers des handicapés ont mis en place, n'a toujours pas commencée ! Résultat, un chômeur longue durée à rajouter à la liste des RSA sans aucune formation !

Alors au lieu de ponctionner ceux qui n'ont rien, réfléchissez un peu à votre façon de gérer la solidarité, le handicap, l'emploi !

Une autre chose, pourquoi obliger une personne invalide à avoir cotisé dans les 12 mois qui précèdent sa demande afin de percevoir une pension d'invalidité alors que la caisse invalidité fait un calcul savant sur TOUTE la carrière de la personne pour lui verser sa pension.

Donc, ceux qui ont TRES peu travaillé, mais dans les 12 mois qui précèdent la demande de pension ont le droit au versement de leur pension, alors que ceux qui ont cotisé des années n'ont droit à RIEN sous prétexte qu'ils n'ont pas cotisé dans les 12 mois qui précèdent la demande de pension, RESULTAT, ils doivent faire une dossier à la MDPH pour percevoir EVENTUELLEMENT l'AAH au lieu de percevoir une pension d'invalidité, ENCORE UN GASPILLAGE !

La gestion d'un budget ne se fait pas uniquement sur du rabotage pécunier, la gestion d'un bon budget c'est aussi UNE BONNE ORGANISATION, rationnelle, égalitaire.

D'autres économies peuvent être réalisées, sans que cela n'atteigne le budget des plus modestes.

Un exemple de budget modeste pour 1 personne SEULE au RSA qui vit dans un T2

Vous percevez 537 €uros de RSA

Votre APL est de 256 €uros

Votre loyer est de 500 €uros

Vos charges eau, edf, téléphone, internet, ordinateur sont de 130 €uros

total des charges mensuelles : 500 + 130 = 630 €uros

total des ressources mensuelles : 537 + 256 = 793

Reste pour se nourrir, se vêtir, survivre : 793 - 630 = 163 €uros

vous divisez 163 euros par 30 jours = 5,43 euros par jour pour manger, s'habiller, se chausser, payer son électroménager, ses meubles, etc, etc

Merci de ne pas enlever quoi que ce soit aux plus démunis, sous prétexte de faire des économies, car aggraver la précarité, c'est TOUT SAUF faire de vraies économies !

Baisser le pouvoir d'achat des plus modestes, c'est augmenter leur dépendance vis à vis des services sociaux, donc c'est un coût SUPPLEMENTAIRE au budget de l'ETAT !

Quand on mange mal, on tombe malade, donc on coûte cher à l'ETAT !

Quand on n'a plus de quoi payer ses factures, on va demander l'aide au service social, donc on coûte cher à l'ETAT !

Merci d'essayer de revoir votre copie afin de ne pas enfoncer le clou de la précarité.

Isabelle Krief

Présidente de France Handi Art

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article